MEILLEURS ALBUMS DE L’ANNEE EN COURS

Comme l’année précédente, cette première moitié de l’année 2021 a fait preuve d’un démarrage très impressionnant du point de vue des sorties d’albums. Qu’il s’agisse d’albums commerciaux, d’albums un peu plus obscurs, underground ou un mélange de tout cela, l’ère du streaming qui domine le paysage musical du rap se caractérise par une augmentation non négligeable de la fréquence des sorties d’albums, singles, videos etc. La présence physique au sein d’un studio d’enregistrement n’est désormais plus nécessaire. Un album peut être conçu en quelques jours, si toutes les conditions sont réunies. Aux albums et EP qui ont longtemps servi de catégorisation des produits musicaux viennent s’ajouter aujourd’hui de nouvelles appellations. L’album More Life de Drake sorti en 2017 avait été commercialisé en tant que playlist. Qu’est-ce que cela veut bien dire ? D’autres parts, on verra apparaître une nouvelle tendance qui consiste à réimaginer l’essence même qui définit un album. Il ne s’agit plus d’un produit musical fini, mais bien d’une oeuvre qui peut être complétée, voire améliorée au fil du temps. L’année dernière Busta Rhymes sortait son album très attendu Extinction Level Event 2: The Wrath of God qui se composait initialement de vingt-deux morceaux. Quelques semaines plus tard, une poignée de nouveaux morceaux décrits comme étant des morceaux bonus faisaient leur apparition. Et si cela n’était pas suffisant, une nouvelle édition (Deluxe) avec quelques titres supplémentaires voyait le jour par la suite. Au final, on en arrivait à un album composé de trente morceaux. Même technique, différent artiste: Eminem sortait Music to be Murdered By en 2020; un album qui était composé de seize morceaux avant de subir un changement radical et se transformer sans réelle logique en deux actes (Side A et Side B), et afficher enfin une énorme liste de trente-six morceaux. On assiste à une course à la sortie musicale toutes les semaines et il peut paraître difficile de se retrouver au milieu de tout ça (qui peut se souvenir que le groupe Onyx a sorti un album de très bonne qualité en début d’année ?). Par conséquent, accorder le temps nécessaire pour savourer dans sa totalité un album est une habitude qui se voit mourir à petits jours. Et quand bien même le choix aura été fait de consacrer son temps à une écoute approfondie, il restera toujours cette impression d’être passé à côté d’autres projets.
Voici cinq projets musicaux qui se sont démarqués d’un lot composé d’une vingtaine d’albums. Cette liste pourrait bien sûr changer d’ici la fin de l’année, mais elle représente à l’heure actuelle un niveau de qualité suffisamment élevé et recherché dans un album rap.


Mentions Honorables: Tha YOD Fahim (Tha God Fahim x Your Old Droog), Hindsight (Breeze Brewin).

bruiser wolf – dope game stupid

Dope Game Stupid est le premier album du rappeur atypique originaire de la ville de Detroit, Bruiser Wolf. Il sort sur le label du groupe Bruiser Brigade, dont il fait partie, et qui comprend notamment le rappeur Danny Brown. On assiste ici à un mélange d’humour, noirceur et rimes peu conventionnelles sur une atmosphère jazz très entrainante.

Morceaux favoris: Use Me (I’m Dope), Dope Game $stupid, Whip Test, Middle Men, OT For A Day, Momma Was a Dopefiend.

mello music group – bushido

Le label Mello Music Group s’est fait connaître au fil des années pour avoir abrité une élite de rappeurs underground et sorti des projets acclamés tels que Dice Game (2012) de Guilty Simpson, Dark Comedy (2014) de Open Mike Eagle, Being You Is Great, I Wish I Could Be You More Often (2017) de Quelle Chris, et bien plus. Cette fois-ci, le label a décidé de regrouper les membres de son équipe autour d’un même projet, le résultat est cette compilation de morceaux dans lesquels on retrouve plusieurs poids lourds, à la fois au micro et à la production (Ecouter Kool Keith et B-Real s’en donner à cœur joie comme si trente ans de carrière n’avaient aucune conséquence sur leurs talents de rappeurs est suffisant pour faire le détour)

Meilleurs morceaux: Iron Steel Samurai, Yours Truly, Ta-Nehisi the Vocals, Outlast, Black Man, Zero Fux.

mach-hommy – pray for haiti

Mach-Hommy is an icon, ‘end quote’

This gon’ be the year I get my python trench coat

The 26th Letter

Le rappeur énigmatique et élusif nous gratifie de l’un de ses rares projets facilement accessibles au grand public. Habituellement uniquement disponibles sur son site internet à des prix qui pourraient en décourager certains, le rappeur d’origine haïtienne Mach-Hommy a décidé cette fois de mettre en streaming cet album qui affiche comme producteur exécutif le membre de Griselda, Westside Gunn.

Morceaux favoris: The 26th Letter, The Stellar Ray Theory, Kriminel, Pen Rale, Murder Czn, Magnum Band

th1rt3en – a magnificent day for an exorcism

Sans doute le projet le plus ambitieux de la liste, le nouveau groupe th1rt3en sort un premier album plus que réussi. Un article détaillé consacré à cet album a été écrit pour l’occasion.

Morceaux favoris: Cult 45, 666 (Three Six Word Stories), The Magician, Scarecrow, Racist, Kill ‘Em All Again.

armand hammer & the alchemist – haram

Lorsque le groupe Armand Hammer (billy woods et E L U C I D) sortait Shrines en 2020, il était difficile d’imaginer un projet qui pourrait lui faire suite et posséder une qualité similaire. Arrive Haram, avec une production exclusive de The Alchemist et deux rappeurs aux talents désormais difficiles à ignorer et on obtient sans doute le projet le plus réussi dans la discographie du duo.

Morceaux favoris: Sir Benni Miles, Roaches Don’t Fly, Indian Summer, Scafflods, Falling Out The Sky, Wishing Bad, Chicharonnes, Stonefruit.

Author
A.J

Etudiant, amateur d’écriture et passionné de la musique Hip Hop depuis qu’il a découvert un certain Dj Quik à un très jeune âge, A.J vous fournit des articles détaillés sur des albums qui ont peut-être échappé votre horizon, des rétrospectives sur la carrière d’artistes à redécouvrir, des analyses sur l’état actuel de la scène underground, et bien plus.